L’alimentation des panthères : un régime très varié

Note cet article

Malgré le fait que les panthères soient une espèce en voie de disparition et sont menacées d’extinction, elles restent, peu importe les sous espèces des prédateurs féroces. 

L’alimentation de la panthère est la chair fraîche car ce sont avant tout des carnivores. Elles se nourrissent essentiellement de mammifères. Dans leur habitat naturel, contrairement à la vie en captivité, elles doivent chasser pour se nourrir ce qui peut être compliqué quand elle se trouve en compétition avec d’autres animaux de la jungle, tel que le lion, le guépard, ou d’autres animaux sauvages.

Il faut cependant noter que le guépard comme la panthère sont des animaux peureux qui ne s’attaque jamais les autres animaux. Ils attaquent seulement lorsqu’ils se sentent en danger.

La panthère : une chasseuse hors paire

Dans cette vie sauvage, les panthères sont des félins qui possèdent un physique et une puissance très impressionnantes. En effet, leur long corps leur permet de bondir très rapidement sur leur proie. Elles peuvent faire des sauts en longueur pouvant aller jusqu’à 9 mètres. Sa longue queue lui permet de se stabiliser et d’avoir une souplesse de singe.

Très rapide, elles peuvent également atteindre une vitesse de 60 km/h. Ce qui peut véritablement faciliter la chasse. Mais il faut savoir que la panthère est un animal qui chasse et qui vit en solitaire, ce prédateur chasse pour lui. On peut dire que c’est un félin égoïste…

Cela est différent avec la femelle, accompagnée de ses petits elle chasse pour les nourrir et leur apprendre dès l’âge de 3 ans comment devenir un véritable prédateur dans un monde sauvage.

 

Les proies de la panthère : Une chasse intelligente

Alimentation de la panthère dans son habitat naturel
Une panthère qui déguste sa proie à l’abris des autres animaux sauvages

 

Analysons maintenant le comportement d’une panthère lorsqu’elle se mets à chasser. La panthère a une technique très précise pour faire en sorte de chasser sans trop se fatiguer.

Un peu fainéante notre ami la panthère…

Tout d’abord elle se concentre sur des proies faciles, c’est-à-dire des mammifères de petite taille et jeune. Ensuite, elle va décider de se camoufler avec son pelage tacheté dans des hautes herbes ou alors perchée en haut d’un arbre. Une fois le processus mit en place, elle saute et attrape avec ses crocs la gorge de sa proie pour la stabiliser et éviter qu’elle ne s’enfuit.

Cette technique peut paraître efficace de première abord. Seulement le fait que la panthère bondisse de manière sauvage ne lui permet pas à tous les coups d’attraper sa proie qui est souvent rapide et souple. Les proies de ce prédateur sont généralement, des singes, des oiseaux ou des reptiles.

Le gaspillage et la panthère

Lorsque la panthère a enfin réussi à attraper son festin elle s’apprête pour son rituel de dégustation. Telle une égoïste, elle fait en sorte de cacher son repas de la vue des autres animaux de son habitat naturel. Elle se cache pour manger tranquillement et déguster sans avoir à défendre son repas qu’elle a chassé.

En général elle commence par les abats, le cœur, etc. Puis elle entame les cuisses, les épaules et même la tête de sa pauvre proie. Une fois rassasié, pour ne pas gaspiller et surtout ne pas avoir à rechasser une deuxième fois, elle dissimule son repas. Comment s’y prend-t-elle ?

Elle enterre la carcasse et le reste de viande, pour éviter que les autres animaux sauvages viennent dévorer le reste de son festin. Une fois qu’elle ressent l’envie de manger, elle revient à l’endroit même ou la carcasse est enterrée et elle consomme l’intégralité de celle-ci.

Contrairement à d’autres animaux, la panthère est économe et ne gaspille pas elle mange entièrement la bête qu’elle a chassé.

Notons que l’alimentation de la panthère et ses techniques de chasse sont identiques pour toutes les sous espèces de panthères, et concerne bien évidemment la panthère noire, la panthère nébuleuse, la panthère du Sri Lanka, la panthère de chine, etc.

Cette technique de chasse reste également la même dans les différents lieux d’habitation et l’aire de répartition des panthères ; dans la savane, la forêt tropicale, dans une région montagneuse ou les zones rocheuses…

Aïda

Passionnée par les animaux et encore plus par les félins... Je souhaite à travers ce site internet spécialisé, partager ma passion et permettre aux lecteurs de comprendre que ce félin est en danger. Je veux sensibiliser les gens et parler des espèces menacées telles que les panthères...